Interview Détélina Duteil: Conquérir ma liberté en accélérant mes investissements immobiliers. - ImmoStart

Interview Détélina Duteil: Conquérir ma liberté en accélérant mes investissements immobiliers.

Détélina, coach et investisseuse immobilier.

Pour cette interview j'ai la chance de discuter avec Détélina Duteil. Nous partageons les mêmes intérêts et nous nous retrouvons lors de séminaires sur entrepreneuriat ou l'immobilier.

Détélina fait partie de « l'Accélérateur », le Mastermind de Cédric Annicette. Et elle a un profil super intéressant parce que, comme moi, elle n'est pas française, mais elle investit en France et a fait de superbes affaires immobilières.

Elle est aussi l'auteur du site  Business we like "Liberté financière, mode d'emploi".

Nous sommes à Paris, au séminaire Immolive 2019 de Cédric Annicette.

Voici son interview:

More...

Transcription

Stéphane: Encore une fois je suis à IMMOLIVE et j'ai l'occasion d'interviewer quelqu'un de super intéressant. Alors là c'est l'interview de Détélina.

Merci beaucoup de bien vouloir faire cette interview.

Détélina: Merci à toi Stéphane.

Stéphane: Détélina est quelqu'un qui aussi investi dans l'immobilier, qui a un super blog : https://business-we-like.com ,  je vous invite à aller voir son Blog bien entendu. Détélina fait partie de « l'Accélérateur », le Mastermind de Cédric Annicette. Et elle a un profil super intéressant parce que comme moi elle n'est pas française, mais elle investit en France et a fait de superbes affaires immobilières.

Et donc je suis super content de pouvoir l'interviewer. Détélina est ce que tu peux d'abord commencer par te présenter ?

Détélina: Tout à fait, merci beaucoup Stéphane. Alors je suis d'origine bulgare d'où ce petit accent. Je suis arrivée en France à 21 ans pour faire mes études. C'était dans le domaine des langues, et de la culture italienne. Par la suite donc j'ai continué à faire du même genre culturel donc les cinq premières années de mon expérience professionnelle je les ai passées dans les théâtres parisiens et à monter des projets culturels.

Ensuite le hasard a fait que je suis arrivée dans une institution financière où je faisais de l'analyse juridique de projet de loi c'était en lien avec les relations avec le parlement français et je me suis aperçue que j'avais vraiment envie d'acquérir de conquérir ma liberté de mouvement, de parole, de décision, d'accélérer la croissance. Donc j'investissais déjà depuis une quinzaine d'années, mais j'ai voulu vraiment aller plus vite et du coup ce que je faisais avant a un rythme un petit peu plus lent, une fois tous les cinq ans là j'ai décidé d'aller beaucoup plus vite et d'utiliser l'effet levier ... plusieurs effets de levier: le crédit bancaire l'achat revente de résidences principales, l'aménagement haut de gamme la recherche de la pépite rare c'est à dire dans des quartiers en développement je voyais qu'il y avait un potentiel important et dans des endroits il y avait vraiment une demande et peu d'offres.

Stéphane: Ok voilà merci beaucoup. Vous avez compris pourquoi avoir ses idées c'est super intéressant parce qu’elle fait un peu de tout et je ne sais pas si vous l'avez entendu elle investit en petite couronne de paris donc il faut quand même y aller.

Détélina: Oui tout à fait.

Stéphane: Alors justement une question, on a discuté un petit peu, mais quel est le dernier gros obstacle que tu as eu dans tes investissements et comment est-ce que tu l’as surmonté cet obstacle ? Est-ce que tu peux partager ça avec nous ?

Détélina: Le dernier gros obstacle que j'ai eu en tout cas ce qui m'a retardé dans mes chantiers c'était l'entreprise de travaux ce que les délais sont toujours plus longs que prévu donc sur ce point il faut que vous, moi, tous, qu'on soit extrêmement vigilants maintenant je recommande bien évidemment de signer un contrat avec l'artisan, mais aussi de lui proposer presque un bonus voilà des cadeaux, voilà, de lui verser une somme de primes si la rend le chantier attend sans parler des pénalités de retard, mais déjà de l'encourager pour qu'il fasse son travail correctement et de le livrer à temps ensuite ce qui m'a aussi beaucoup freiné ces de... d'acheter des grandes surfaces, mais de ne pas pouvoir contrôler tout le périmètre voilà le voisinage donc je me suis retrouvé dans une situation où trois ans après un achat important un investisseur immobilier a acheté un petit immeuble et il a décidé de construire un grand immeuble donc en faisant de l'ombre évidemment sur une partie de ma maison donc j'ai décidé de vendre de nouveau donc de repartir sur d'autres investissements et aventure, mais ça a laissé quand même une trace donc je dirais que si vous mettez vraiment des sommes importantes de l'énergie du temps soyez sûr qui a pas quelque chose qui va surgir dans le voisinage proche va là où bien donnez-vous les moyens d'acheter même en association, en SCI avec d'autres personnes

Stéphane: ok merci beaucoup donc voilà petit détail moi ce que j'aime beaucoup dans l'idée de Détélina, c'est au lieu de demander des pénalités de retard, donner un bonus si l'entrepreneur fini son chantier à temps donc ça, c'est une super idée moi je vais appliquer c'est une idée que je luis pique voilà. Alors maintenant j'ai une autre question que j'aime bien poser aux gens : si tu pouvais avoir une machine à remonter dans le temps et remonter et donner un conseil à Détélina quand tu commençais à investir quand tu n'avais pas encore investi juste avant de commencer à investir qu'est-ce que tu te donnerais comme conseil à ce moment-là? Maintenant avec tout le savoir que tu as maintenant quel est le conseil que tu te donnerais à toi juste quand tu allais te lancer ?

Détélina: D'avoir beaucoup plus de confiance en soi et de foncer si on a un grand objectif et sinon à une vision de long terme je ne serais formée beaucoup plus tôt sur l'investissement immobilier intelligent, sur la réglementation, sur la recherche des zones des zones en développement, sur les bonnes techniques de négociation, sur le montage du dossier bancaire. je serais vraiment allée à fond et je n'aurais pas attendu huit ans avant de passer le cap de devenir propriétaire et je n'aurais pas hésité autant entre chaque investissement que j'ai fait par la suite. OK bien, écoute merci beaucoup merci beaucoup.

Stéphane: Donc voilà n'hésitez pas à y aller franchement mois Détélina je voudrais te remercier parce que déjà je vais profiter des conseils aussi je vous l'ai dit et puis merci beaucoup pour l'interview.


Stéphane di Bari
 

>